Vient de paraître : "Les colonies, La Révolution française, La loi" (juillet 2014)

« Les colonies, la Révolution française, la Loi ».

Ce colloque interdisciplinaire regroupant historiens et historiens du droit et des institutions s’est déroulé à la Sorbonne les 23 et 24 septembre 2011, dans le cadre de l’Année des outre mer 2011 et à l’initiative de l’Institut d’Histoire de la Révolution française (IHRF), du Centre d’Histoire judiciaire (CHJ) et du Groupe de recherche en histoire du droit et des institutions d’outre-mer (GREHDIOM), une équipe rattachée au CAGI, pôle Guadeloupe du CRPLC (MUR 8053). Le thème du colloque a été principalement traité à travers trois périodes chronologiques qui ont montré les changements de politique coloniale qui se sont succédés sous la Révolution : après une période attentiste et relativement conservatrice sous la Constituante et la Législative (1789-1792), laissant aux colonies un assez grand degré d’autonomie juridique (qui tournait bien sûr à l’avantage des grands planteurs), apparaît une politique d’égalisation et d’assimilation juridiques sous la Convention et surtout le Directoire, à travers l’abolition de l’esclavage (1794) et la départementalisation (1795-1799), avant la sévère réaction napoléonienne qui non seulement rétablit l’esclavage mais le statut colonial d’avant 1789. La question plus que jamais d’actualité du statut des territoires français d’outre mer a été ainsi de nouveau éclairée par les regards croisés des historiens et des historiens du droit portés sur le passé national colonial. (Voir les résumés des communications sur http://ihrf.univ-paris1.fr/spip.php?article591). Cependant, ce colloque a surtout montré à quel point la question de l’esclavage a toujours été centrale dans la détermination de la politique coloniale tout au long de la Révolution, que ce soit au niveau le plus local et le plus pratique (enjeux économiques et sociaux des réformes) jusqu’au niveau national, théorique et principiel le plus élevé (à travers l’application ou non aux colonies du principe d’égalité y compris constitutionnelle et administrative), ce qui rendait parfaitement pertinent le patronage de cette manifestation scientifique, qui intervenait dans le cadre du 10e anniversaire de la loi Taubira, par le Comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage (CPMHE). Les interventions liminaires de Françoise Vergès et de Daniel Maximin l’ont d’ailleurs bien souligné.

programmecolloqueihrf-ebook-1.pdf programmecolloqueihrf-ebook-1.pdf

L'ouvrage est paru à l'été 2014 aux Presses universitaires de Rennes : 

Les colonies, la Révolution française, la loi

Comment la Révolution française a-t-elle pris en considération la question de la législation des colonies ? La positivité des lois révolutionnaires, uniques en leur temps, a permis des avancées déterminantes dans le statut des libres de couleur et des esclaves, malgré un climat de violence lié à des guerres civiles et à un conflit international majeur. L’influence de la loi révolutionnaire se fait sentir également dans les colonies des autres puissances européennes, mais aussi dans les débats précédant la seconde abolition de l’esclavage. Ces avancées légales constituent encore le socle des luttes actuelles pour la liberté, l’égalité et la fraternité.

Avec le soutien de l’Institut d’histoire de la Révolution française et de l’université Paris 1.

2014

Frédéric Régent, Jean-François Niort et Pierre Serna (dir.)

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Histoire | Révolution française

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 304 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-3364-6

Disponibilité : en librairie
Prix : 19,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Sous-thèmes de l'ouvrage : 

- La législation coloniale de l’Ancien Régime à la Législative

- Appliquer une législation radicale dans les colonies sous la Convention et le Directoire

- Retour d’un droit colonial réactionnaire sous le Consulat et l’Empire

- L’influence de la Révolution française dans les législations des colonies étrangères et chez les abolitionnistes

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site